Le monde d’après : se déplacer ou se faire livrer ?

55 jours de déplacements très limités, le confinement et un assouplissement relatif, notre vision des déplacements a été énormément modifiée, de l’usage de sa voiture, mais également la consommation de biens et de service avec à la fois parfois la nécessité de se déplacer ou l’idée de se faire livrer, l’analyse avec l’Institut VEDECOM.


Journaliste : Benoît QUENET-BEAUVALLET.

Le monde d’après : le silence, l’atout inattendu du véhicule électrique ?

Le monde d’après : des déplacements plus partagés et plus durables ?

Le monde d’après : planifier son trajet via une appli globale ?

Le monde d’après : quid du covoiturage ?

Le monde d’après : participez à une enquête

Le monde d’après : les premiers signes des changements

Pompiers et l’urgence, une priorité